Point sur l’actualité des taux – Janvier 2019 – Taux toujours très bas et stables

Tendance des taux de crédit en ce début d’année


Le début de l’année commence très calmement. Comme anticipé le mois dernier, le taux des crédits immobiliers aux particuliers affichés par les banques début janvier sont stables. Peu de mouvements constatés, baisse de 0,10% dans certains établissements, très légères hausses dans certaines caisses régionales, mais globalement la tendance générale est à la stabilité.

Les taux se situent donc toujours à environ :

  • 1,40% sur 15 ans
  • 1,60 % sur 20 ans
  • 1,80% sur 25 ans

Évidement il s’agit des taux moyens. Les meilleurs dossiers peuvent obtenir des taux sous la barre des 1,5%.

La question est donc la suivante : Si 2017 et 2018 ont échappées aux hausses des taux, malgré les prévisions fatalistes de nombreux acteurs du marché, quant sera-t-il de 2019 ? La réponse est claire : Les taux vont rester bas, car le contexte général plaide pour un maintien des taux bas :

  • Pas de reprise économique franche,
  • Une inflation encore très limitée
  • Une politique toujours accommodante de la banque centrale européenne.

Cela signifie que les banques françaises vont toujours trouver sur les marchés des liquidités à des coûts très faibles, et qu’elles vont donc pouvoir continuer à prêter à des taux très bas.
Si elles empruntent à des taux toujours bas, pourquoi remonteraient-elles les taux des crédits aux particuliers ?

Concrètement, cela nous permet d’anticiper des taux de crédit immobilier moyens sous la barre des 2% sur la durée allant jusqu’à 25 ans, au moins jusqu’au printemps 2019, les banques n’ayant comme c’était déjà le cas lors des dernières années, que le crédit immobilier comme outil pour capter des nouveaux clients.

Point sur le prélèvement à la source


Concernant le prélèvement à la source, qui inquiète beaucoup et notamment pour son impact sur les crédits immobiliers, rassurez-vous, les banques ne vont pas changer leur façon d’étudier les demandes de crédit.
La chose est donc très simple, sur les feuilles de paye va figurer une ligne avant prélèvement à la source, qui correspond à ce que vous touchiez avant la mise en place de ce fameux prélèvement. Et c’est cette ligne qui servira à calculer la capacité d’endettement, en d’autres termes, ce que vous pouvez raisonnablement payer tous les mois.
Exemple : si vous gagnez 3.000 € net par mois avant impôt, la banque va considérer que vous pouvez rembourser 1.000 € de crédit.
Pour l’étude complète de votre dossier, et comme cela était déjà le cas, vous devrez ensuite communiquer votre avis d’imposition.

En résumé, pas d’impact de ce prélèvement à la source pour l’obtention d’un crédit immobilier.


Source : Maël Bernier – Directrice de la Communication de meilleurtaux.com

meilleurtaux.com

Rédacteur